Interview de Florence Gérard à l’occasion de la sortie de Cœur de Biker

Ce lundi 15 janvier, une sortie très attendue : Cœur de biker de Florence Gérard.
A cette occasion, l’auteur nous a accordé pour vous une interview exclusive que voici.

Bonjour Florence,

 

1 : Peux-tu nous parler un peu de toi, te présenter ? Comment en es-tu venue à arpenter les chemins littéraires du côté plume ?

 

Eh bien, voilà ! Je m’appelle Florence, j’ai 37 ans et j’écris depuis cinq ans environ. Je suis une grande lectrice à la base et je possède une imagination débordante depuis toujours. Donc, quand je me suis retrouvée à court de lectures intéressantes, c’est mon mari qui m’a convaincue de me lancer dans l’écriture. Un chapitre, puis deux et, avant que je m’en rende compte, j’avais écrit deux cents pages… Encore une fois, c’est mon mari qui m’a poussée à envoyer mon manuscrit à des maisons d’édition. Et j’ai eu beaucoup de chance… Depuis, je n’ai pas cessé d’écrire ! J’en suis actuellement à douze romans et j’ai encore beaucoup de projets en tête ! C’est seulement le temps qui me manque ! 😉

 

2 : Cœur de Biker vient de sortir chez Amarante, comment as-tu eu l’idée de cette histoire ? Bref, comment présenterais-tu ton roman ?

 

C’est simple, je suis une grande fan de la série : Sons of Anarchy. Après avoir visionné plusieurs saisons, j’ai imaginé une femme au caractère bien trempé qui refuserait d’être mise de côté, tout simplement à cause de son sexe. Et Harley est née ! Elle est pleine de contradictions, mais je l’adore. Je crois que c’est parce qu’elle me ressemble beaucoup en fait ! 😉

 

3 : As-tu prévu une suite à ce roman ? Peux-tu en dire quelques mots en exclu pour nos amis lecteurs ?

 

Je n’ai pas prévu de suite à ce roman. Je suis une adepte des sagas et je me laisse toujours une ouverture, juste au cas où, mais, dans l’immédiat, ce n’est pas d’actualité. Après, si je vends des millions d’exemplaires et que des milliers de fans m’écrivent pour en redemander (laissez-moi rêver), alors j’aviserai ! 😉

 

3 : Pourquoi avoir choisi Amarante, une toute jeune maison d’édition, qui plus est, principalement numérique ?

 

Le numérique, c’est l’avenir, j’en suis persuadée. De plus, que seraient les auteures françaises sans les petites maisons d’édition qui osent braver les grandes sur un marché pas toujours évident ? Elles ont toutes mon admiration ! Amarante semble avoir du potentiel, et j’aime à penser que j’ai un bon jugement… L’avenir me le dira ! 😉

 

4 : Quelles sont tes petites manies quand tu écris ?

 

J’écris couchée dans mon lit avec des bandes-son de films en accompagnement et un verre de coca zéro. Toujours.

 

5 : Si tu avais été une créature ou un personnage célèbre, qui aurais-tu aimé être et pourquoi ?

 

Un vampire sans conteste. Son mythe me passionne depuis ma plus tendre enfance. Après tout, qui ne voudrait pas être immortel ? Le seul problème, c’est que j’aime trop manger pour me contenter de sucer du sang… 😉

 

6 : Quels sont tes projets d’écriture en cours et à venir ?

 

Je suis en train d’écrire le second tome de ma trilogie sur les sirènes actuellement. Et après, je ne sais pas. J’ai plusieurs idées, mais rien n’est encore arrêté !

 

7 : Si tu devais convaincre les potentiels lecteurs de Cœur de biker en une seule phrase, quelle serait-elle ?

 

L’essayer c’est l’adopter ! 😉

Non, mais en étant plus sérieuse : pour toutes les lectrices qui estiment qu’il ne faut pas toujours compter sur un homme pour résoudre tous nos problèmes, alors vous allez adorer ma petite Harley qui est aussi explosive que déterminée. Si, en plus, vous appréciez les histoires de meurtres un peu tordus, alors je vous assure que vous ne serez pas déçus !

Vous pouvez croire en la parole de l’auteure qui possède des dizaines de personnages dans sa tête ! 😉

 

Merci pour cette interview et n’hésitez pas à me contacter sur ma page auteur pour m’indiquer ce que vous avez pensé de « Cœur de biker » !

 

Merci d’avoir consacré du temps à nos lecteurs, Florence.

Laisser un commentaire